Page:Péguy - Les Mystères de Jeanne d’Arc, volume 2.djvu/189

Cette page n’a pas encore été corrigée


DE LA DF.UXIEIVIE VERTU

Jamais elle n'en trouverait assez, dans (toute) ma

création. Car il n'y en a pas beaucoup. Mais c'est justement avec les eaux mauvaises qu'elle

fait ses sources d'eau pure. Et c'est pour cela qu'elle n'en manque jamais.

Mais aussi c'est pour cela qu'elle est l'Espérance.

��Maintenant comment elle s'y prend pour faire de l'eau

pure avec de l'eau mauvaise, De l'eau jeune avec de l'eau vieille,

Des jours jeunes avec des vieux jours. De l'eau neuve avec de l'eau usée.

Des sources avec de la vieille eau.

Des âmes fraîches avec des vieilles âmes.

Des sources d'âme avec de la vieille âme. De l'eau fraîche avec de l'eau tiède.

Malheur à celui qui est tiède.

Des matins jeunes avec des vieux soirs. Des âmes claires avec des âmes troubles.

De l'eau claire avec de l'eau trouble.

De l'eau, des âmes enfants avec des âmes usées.

��i8i

��porche. — ii

�� �