Page:Péguy - Les Mystères de Jeanne d’Arc, volume 2.djvu/108

Cette page n’a pas encore été corrigée


le porche

Quand la lance romaine, perçant un flanc d'homme, fit couler sur le flanc un sang d'homme.

��Et précédant cette rémission totale même

Et globale

Gomme le dauphin dans le cortège du roi précède le

globe de l'empire et de la terre, Et comme une enfant dans une procession précède le

Corps même et le Saint-Sacrement, Précédant toute rémission ils ne connaissent point ce

qui est presque plus doux que la rémission même. Pour ainsi dire. Quand le sang s'annonce et commence à remonter

lentement au cœur, La jeune espérance, Le mouvement de l'espérance, Quand un jeune sang commence à refluer vers le

cœur. Comme la jeune sève d'avril commence à goutter, à

pointer dessous la dure écorce.

��Quel commandement, quelle autorité, quelle brutalité,

quel écrasement d'espérance. Voyez à ne pas mépriser un seul de ces petits : Un seul :

en effet Je vous le dis, que leurs anges dans les deux voient toujours la face de mon Père, qui est aux deux.

��100

�� �