Page:ONU - Résolutions et décisions du conseil de sécurité, 1966.djvu/18

Cette page n’a pas encore été corrigée


QUESTION RELATIVE À LA FRONTIÈRE ENTRE LE YÉMEN ET LA FÉDÉRATION DE L’ARABIE DU SUD

Décisions

A sa 1296e séance, le 4 août 1966, le Conseil a décidé d’inviter les représentants de la République arabe unie et du Yémen à participer, sans droit de vote, à la discussion d’une plainte du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord 20.

A la 1300e séance, le 16 août 1966, le Président a lu la déclaration ci-après qui exprimait le consensus des membres du Conseil :

« Ayant noté que le débat qui vient d’avoir lieu découle d’une plainte déposée par le représentant du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord 20, que les éléments sur lesquels repose cette plainte sont contestés par la République arabe unie et le Yémen, et que les déclarations faites par les membres du Conseil n’ont pas encore permis de trouver une solution constructive, le Président s’estime autorisé à demander aux parties intéressées de contribuer, chacune de son côté, à une détente, et à inviter le Secrétaire général à continuer d’user de ses bons offices en vue de régler, en accord avec les parties intéressées, la question en litige. »

QUESTION CONCERNANT LA RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO


Décision

A sa 1302e séance, le 30 septembre 1966, le Conseil a décidé d’inviter les représentants de la République démocratique du Congo, du Portugal, de la République-Unie de Tanzanie, du Burundi, de la République centrafricaine et du Congo (Brazzaville) à participer, sans droit de vote, à la discussion d’une plainte de la République démocratique du Congo contre le Portugal 21. 20 Documents officiels du Conseil de sécurité, vingt et unième année, Supplément de juillet, août et septembre 1966, document S/7442.

21 Ibid., document S/7503.