Ouvrir le menu principal

Page:Normand - Pensées de toutes les couleurs, Calmann-Lévy.djvu/91

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


L’organisme humain est à la fois d’une fragilité extrême et d’une résistance inouïe. Il fait penser à certaines flammes qu’un souffle suffit à éteindre, tandis que d’autres résistent aux plus terribles ouragans.

C’est bien souvent ceux dont nous nous croyons le plus oubliés qui pensent le plus à nous.

À un certain âge, savoir s’occuper c’est presque savoir être heureux.