Ouvrir le menu principal

Page:Normand - Pensées de toutes les couleurs, Calmann-Lévy.djvu/51

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Le ciel, c’est la noblesse de la terre.

L’oubli, c’est du bonheur négatif, mais c’est du bonheur tout de même.

Il faut être bien… poète, pour prendre la nature comme confidente de nos douleurs ou de nos joies. Elle n’est que le cadre impassible où nous nous mouvons jusqu’à la mort.

L’optimisme n’est facile qu’aux gens heureux. Et c’est même une des raisons pour lesquelles il y a si peu d’optimistes.