Ouvrir le menu principal

Page:Normand - Pensées de toutes les couleurs, Calmann-Lévy.djvu/195

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


— Et notre adresse ?

— Aussi.

— Ah !…

Ce « ah ! » était l’expression sincère et un peu attristée de ma croyance envolée. Je me consolai vite, d’ailleurs, en jouant avec le joujou donné, sans en trop approfondir la provenance. C’était, je crois bien, un polichinelle.

En Bretagne. Admirable journée de septembre. Grande promenade en auto. Solitudes douces. Clairs horizons. Ciel délicat. Mer jolie. Communion tendre avec la nature. Le soir tombe. Retour dans la « station balnéaire ».

Dès les premières maisons, trois crieurs de journaux surgissent au pas de course, haletants, suants, dépenaillés. Voix violentes, essoufflées, enrouées. « Demandez l’incendie de la rue X… La catastrophe de… L’assassinat du… Derniers détails !… »