Ouvrir le menu principal

Page:Normand - Pensées de toutes les couleurs, Calmann-Lévy.djvu/179

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Pour n’être pas tout à fait malheureux, pénétrons-nous de cette vérité qu’on n’est pas né pour être heureux.

Homme ! si âgé que tu sois, fais des projets comme si tu avais toujours cent ans à vivre !

On a envie de crier à l’orgueilleux :

« Pense donc un peu à ce que tu seras huit jours seulement après ta mort, mon bonhomme ! »