Ouvrir le menu principal

Page:Normand - Pensées de toutes les couleurs, Calmann-Lévy.djvu/175

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Se lamenter sur le passé et se plaindre du temps qu’il fait sont paroles vaines : ce sont pourtant celles auxquelles nous nous attardons le plus volontiers.

La paresse est comme l’ombre fraîche, après une course au soleil. On s’y repose délicieusement… et l’on en meurt.

La plainte peut atténuer la douleur physique ; elle ne fait qu’augmenter la douleur morale.

Rien de plus fatigant que la paresse.