Ouvrir le menu principal

Page:Normand - Pensées de toutes les couleurs, Calmann-Lévy.djvu/162

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


On peut — s’inspirant d’une phrase célèbre — dire :

— « Entassez compliments sur compliments, louanges sur louanges : jamais vous n’arriverez à la hauteur de certaines vanités. »

La plus délicieuse femme est gâtée par une vilaine voix.

Il est très pénible d’avoir mal aux dents. Mais, comme c’est le sort commun, on s’y fait. Ce sont les souffrances que nous croyons d’exception qui sont les plus insupportables. On se répète : « Pourquoi moi et non le voisin ? » sans soupçonner un instant que le voisin en dit peut-être autant de son côté.