Ouvrir le menu principal

Page:Normand - Pensées de toutes les couleurs, Calmann-Lévy.djvu/149

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Il est aussi malséant de se moquer des croyants que de mépriser les athées.

Nemo contentus suâ sorte : personne n’est content de son sort. — Au collège, on ne voit dans cet axiome qu’un simple exemple de grammaire ; plus tard, on y découvre une éternelle vérité.

Si certains qu’ils soient de finir toujours par dire « oui », les enfants commencent presque toujours par dire « non ». Simple désir de croire, pendant quelques minutes, à leur indépendance.