Ouvrir le menu principal

Page:Normand - Pensées de toutes les couleurs, Calmann-Lévy.djvu/13

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



À EDMOND THIAUDIÈRE


Voilà quelques années, mon cher confrère et ami, nous nous rencontrions, chaque semaine, aux réunions du Comité de notre Société des Gens de Lettres. Depuis, si vive que soit notre réciproque sympathie, nous ne nous sommes plus jamais vus. C’est là une preuve, avec beaucoup d’autres, de l’illogisme absurde de la vie…

Quant à moi, je tiens vos œuvres en une estime qui n’est pas mince. Mon opinion est celle de bien des gens, car votre talent est très apprécié. Il ne l’est pourtant pas autant qu’il le mérite. Vous êtes affligé d’une indéracinable modestie, et, de tout temps, les modestes ont tort. À mon avis, vous comptez parmi nos moralistes les plus subtils. Pour ne citer que quelques-uns