Ouvrir le menu principal
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

9420« S’en irons la defors al roi qui France tient,
« Car chou est no drois sires, a tort l’avons laissié. »
Quant l’entent li traitres, le sens quide cangier :
« Signor, » che dist Makaires, « .i. respit vos en quier,
« Dusc’a demain a l’aube, quant serai conselliés. »
9425Et cil respondent : « Sire, com vous plaira, si iert. »
Atant font les lis faire, si sont alé couchier.
Et Makaires s’en entre sous tere en .i. celier :
Ileuc trova Boidin et Durant et Anscier,
Hercenfroi de Losane le kenu et le viel.
9430Li uns estoit se gaite, li autre ses portiers,
Li tiers ses senescaus, l’autre ses botelliers.
A ciaus a il jehi ses consaus tout premier(s) :
« Signor, » fait li traitres, « faites pais, si m’oiés.
« Tout mi home me voillent honir et vergongier :
9435« Demain voillent guerpir mes honors et mes fiés
« Et aler la defors al roi qui France tient ;
« Mais se vos volés croire mes consaus tout premier,
(b)« Tous vos feroie rices d’or fin et de deniers.
— Sire, » dist Hercenfrois, « vés nous apareilliés ;
9440« Car nous ferons adès quanque mestier vos [i]ert. »
Et respont li traitres : « De chou su je molt liés.
« Or vos dira je donques de mes consaus premiers.
« A loi de marcheant tous vous apareilliés
« De cotes bougerenc, de capieus sor vos ciés :
9445« S’ait Aiol[s] solers grans, soit de buies cauciés :
« Puis prendrons mon tressor trestout la u il [i]ert,
« Mon or et mon argent, mes monaés deniers,
« Et torserons les males sor les plus fors somiers,
« El si ferons Aiol de la cartre sachier
9450« Et Mirabel sa feme al gent cors afaitié :
« Si lor ferons jurer la fors a cel moustier
« Que ja nen diront cose dont soions enterchié.
« Puis en istrons la fors al roi qui France tient,

    — 9421 guerpie — 9437 tous — 9439 vos n.