Ouvrir le menu principal
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

8990Mervelleus cop li done sor l’escu a argent ;
Desor la boucle d’or li desmaille et desment,
Et l’aubers de son dos ne li valut niant,
Par mi le flanc senestre et fer et fust li rent :
Tant com anste li dure l’a abattu sanglent :
8995« Outre, quiver[s] lechieres, Dieus te doist mariment !
« Tant aras hui parlé envers moi laidement. »

CCXXXIII[1]

Molt par le feri bien li mès le fil Charlon :
Mervelleus cop li done sor son escu amont ;
Desor la boucle d’or li peçoie et confont,
9000Et l’auberc de son dos li desmaille et desront,
Dejouste le costé li met le confanon.
Il n’en a mie mort de l’encrieme felon,
Mais il l’a abatu de l’auferant gascon.
Et Hervieus li escrie, qui ceur ot de baron :
9005« Glous ! reprent ton destrier, li cor[s] Dei mal te dont !
« Remonter te lairai cui qu’en poist ne cui non,
« Que ja hons abatus n’ara de moi tençon ! »
Li Lonbars l’entent bien, ne dist ne o ne non,
Ains se fait mort a terre, si atent le secour[s],
9010Et ot .i. oel overt, l’autre tient en bellonc.
« Hé ! glous ! » che dist Hervieus, « li cors Dé mal te dont
« Com nos a hui mené par grant sudexion ! »
Son doit li a fichié en son destre grenon,
Contreval l’en traine a guise de bricon :
9015Il l’a bien deservi, s’en a son gueredon ;
Sel rendi Loeys, le fil al roi Charlon ;
(b)Et il l’en fist mener en la cartre a Soison[s] ;
Et puis i jut il tant, issi com nous cantons,
Que il en ot son pois d’argent a raençon.
9020Et Lonbart s’en issirent et felon Borgengon,
Et François les receullent, qui bien garni s’en sont.
La peussiés veir commenchier grant estor
Et morir et abatre tant chevalier baron.

    — 8990 dona — 8992 auberc

  1. — 8997 nies — 9006 qui quen p. n. qui — 9008 lonbart — 9014 le marine — 9016 li fiex — 9019 a] et