Ouvrir le menu principal
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

« La merchi Dameldé, bien l’avons esligié :
« Mangons seurement, nos escos est paiés !
— Bele, » che dist Aiols, « com vou[s] plaira s[i] iert. »
6035Por le cop de le hace le courut enbrachier :
S’eust krestienté ja le vausist baisier,
Mais por chou qu’ert paiene ne le vaut atoucier ;
La loi al roi de gloire ne voloit vergongier,
Ançois le vaura faire lever et baptisier :
6040Si le prendra a feme, a per et a mollier.
Tant fist Aiols en tere que il est sains el ciel.

CLIII[1]

Aiols li fiex Elie fu molt preus et gentis :
Il deslacha son elme, sor le table le mist,
Et oste les manicles del blanc auberc trellis.
6045Mirabiaus la pucele se pena del servir :
Se li dona de l’aigue, al mangier sont assis.
Aiol[s] manga assés, mais de vin but petit ;
Car durement se gaite li chevalier[s] gentis.
Quant il orent mangiet et beu par loisir,
6050Mirabel la pucele fist couchier en .i. lit,
Et il a fait grant feu ; en lit ne vaut dormir
Dessi c’a l’endemain que li jor esclairchi
Que il remet les frains es auferans de pris :
Puis a traite l’espee, s’a l’escu avant mis.
6055Trestoute la maison recierka et enquist :
Assés i a trové [et] argent et or fin
Et pailes et cendaus et peliçon hermin ;
Plus valut li eskiés de .xxx. mars d’or fin.
Sor les cevaus le torse li chevaliers gentis ;
6060Mirabiaus les conduist jusqu’al pont torneis.
Aiol[s] fu en l’ostel, de .iiii. pars l’esprist ;
Il a fait son atrait sor le pont torneis,
Le fu i a bouté ains qu’il s’en departist :
Durement venta bise, tost fu ars et bruis.
6065Li laron(s) l’esgarderent qui el bos furent mis ;

  1. — 6044 mamele — 6045 et 6060 Mirabel