Ouvrir le menu principal
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

A haute vois s’escrie : « Baron ! or le[s] prendés ! »
Li rois les a fait prendre, loier et estreper,
5170Et grans carcans de fer lor fist as cols fermer,
A cascun une buie en ses jambes cloer ;
En sa cartre perine les a fait avaler :
Ses fesist pendre as forques s’on ne l’eust blamé,
Mais c’estoient riche home et de grant parenté.
5175(b)N’istront mais de prison s’ert Aiol[s] retorné[s].
Qui dont oist le deul par [toute] la chité !
Et dames et puceles [se prisent] a plorer ;
Lusiane [la bele] fu près del forsener.
« Ahi ! biaus sire Aiols, qui s’an deust penser
5180« Que no grans amistés [se] deust desevrer !
« Se ne vous doi avoir, ne place Dameldé
« Que j’aie mais signor en trestout mon aé !
« Ançois serai rendue a .i. de ses ostés :
« De toute honor terestre m’estevra consirer. »

CXXX[1]

5185Signor, grans fu li deus par mi Orliens la riche :
Pleurent i chevalier, puceles et mescines,
Li moigne et li canoine et clerc en abeie ;
Tel deul a Lusiane a poi n’esrage d’ire :
« Ahi ! biaus sire Aiols ! franc chevalier nobile !
5190« Com vos avés laisiet la tere toute quite
« Des felons Beruiers qui l’avoient gastie !
« Vos l’avés aquité par vo chevalerie,
« Si deusiés rois estre de France le garnie.
« Car pleust ore a Dieu le fil sainte Marie
5195« Que j’en fuisse remese enceinte et engrossie !
« Ahi ! lase kietive, com je sui mal baillie !
« Onques n’en poc avoir amor ne druerie. »
Del doel qu’ele demaine ciet pasmee sovine.

CXXXI[2]

Assés l’avés oi, tex deus gaires ne dure :

    — 5180 grant

  1. — 5187 Et m. et c. — 5194 fiex — 5195 toute grosse et enceinte