Ouvrir le menu principal
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Encor(e) li fera ele molt grant aiue.
Puis monte en Marchegai tout a droiture
1340Et si a trespassé le selve oscure,
Et Marchegai li anble a desmesure
Et el Castel Esraut vient a droiture
Et trespasse del bourc le maistre rue.
Molt i trova grans fous de gent menue
1345Qui trestout le gaboient par aventure.
Quant il ont le grant poe reconneue
De la beste savage qui tant est dure,
Qui tornoit le pais a desmesure,
(c)Sel laissent a gaber por l’aventure.

XXXII[1]

1350Des or chevauce Aiol[s] li gentiex hom.
Par mi Chastel Esraut vint a bandon :
Molt i trova de fols et de bricon[s]
Qui trestout le gaboient par contenchon.
Quant il virent le poe del grant lion
1355Qui del pais faisoit destruision,
Car en cel bos n’osoit entrer nus hom,
Por tant ne gabent mie le franc baron.
Belement l’en apelent en lor raison :
« Dont venés ? de quel tere, biaus jovenes hom ?
1360« U presistes le poe de cel lion ?
— Signor, je le trovai des(o)us cel mont.
« La me voloit mengier par contenchon,
« Quant Dameldé[s] m’en fist garantison.
« A l’espee que porc a mon geron
1365« Li copai jou le pié, par saint Simon :
« La le lasa ge mort ens el sablon. »
Quant cil l’ont entendu, grant joie en ont :
Cel jor ot de maint home beneiçon.
Evous .i. chevalier(s) c’ot nom Raoul,
1370Vavasor de la tere, [molt] gentiex hom ;
Le pié li demanda del grant lion,

    — 1342 esraut (partout) — 1344 grant

  1. — 1351 Par un