Ouvrir le menu principal

Page:Nietzsche - Considérations Inactuelles, II.djvu/210

Cette page n’a pas encore été corrigée


drame, des circonstances intimes, que le poëte dramatique ’- avait jusqu’alors-exclues de la scène comme peu dramatiques, forcément maintenant le spectateur à une pari. ticipation passionnée, alors ique le langage des gestes peut être réduit aux plus délicates modulations. Or, la p-en’passion chantée a généralement besoin de plus de temps pour s’expri.mer que-la passion parlée ; la musique " ’ ’produit, si l’on peut ainsi parler, une extension du sen. timent ; il s’en suit généralement que Finterpréte qui est en même temps chanteur se voit contraint de maî’lar $4 triser l’animation trop peu plastique des mouvements, laquelle constitue une des difficultés du drame parlé. L’artiste se sent d’autant plus entraîné là donner plus de noblesse à tous ses’gestes que la musique a· plongé son émotion dans une atmosphère plus pure etplus ’ ’ éthérée, et l’a de la sorte rapprochée de l’idéal de la A, ’beauté. · ·, J i ’ ·

La tâche peu comnîune que Wagner a imposée aux ; -l’r, comédiens et aux chanteurs ne manquera pas de susciter parmi eux, et cela pour des générations entières, une noble émulation, de telle sorte qu’ils devront arriver enfin à personnificrl’image du héros wagnérien avec v une vivante perfection, la musique du drame offrant déjà le prototype de cette incarnation parfaite. G·uidé, par · ’untel maître, l’œ1l de l’art1ste plastique finira par pol’’’’· ’cevoir les merveilles d’un ouveau monde des phénomènes, telles qu’avant lui seul le créateur d’œuvres ’ ’ ’comme-l’Armeau du Jlïiebelung aura pu les contempler pour la première, l’ois, car il est un formateur dela H plus hante espèce, qui, pareil à Eschylegnontre la voie à un art futur. L’émulation ne fera-t-elle pas forcément,