Ouvrir le menu principal

Page:Nietzsche - Considérations Inactuelles, II.djvu/142

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


maître, d’Elisabeth pour Tannhæuser, de Senta pour le Hollandais, d’Elsa pour Lohengrin, d’Isolde, de Kurvenal et de Marke pour Tristan, de Brunhilde pour les vœux les plus secrets de Wotan — pour ne donner que quelques exemples de la série. C’est l’expérience la plus primitive, la plus personnelle que Wagner revit en lui-même et qu’il vénère comme un saint mystère ; c’est elle qu’il cherche à exprimer par le mot fidélité, elle qu’il ne se lasse point de personnifier, de vivifier de cent manières, lui consacrant, dans la plénitude de sa reconnaissance, ses meilleurs trésors et la plus pure essence de son art ; c’est enfin cette merveilleuse conviction que l’une des sphères de sa nature est restée fidèle à l’autre, que la sphère créatrice, innocente, lumineuse, a conservé la foi d’un amour libre des plus désintéressés à celle qui était obscure, indomptable et tyrannique.

3.

Dans l’équilibre entre les deux forces constituantes, dans l’abandon de l’une à l’autre résidait l’impérieuse nécessité qui seule rendait Wagner capable de rester pleinement lui-même. C’était en même temps la seule chose qui ne fût point en son pouvoir, qu’il devait se contenter d’observer et d’accepter, tandis que les sollicitations à l’infidélité et les terribles dangers dont elle le menaçait l’environnaient d’une manière de plus en plus pressante. Et l’incertitude est une source abondante de souffrances pour celui qui est en voie de développement ? Chacun de ses instincts tendait à outre-passer