Ouvrir le menu principal

Page:Nerciat - Les Aphrodites, 1864.djvu/95

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


L’ŒIL DU MAÎTRE.




PREMIER FRAGMENT.




MADAME DURUT, CÉLESTINE.

Elles sont dans le logement de la première et sont occupées de compter. Chacune a sous les yeux un livre de dépense, dont elle vérifie les articles.

Madame Durut. — J’ai fait.

Célestine. — Et moi aussi, bien juste en même temps que toi.

Madame Durut. — À combien, d’après ton addition, se monte la dépense du mois ?

Célestine. — À neuf mille six cent quatre-vingt-quatre livres douze sols.

Madame Durut. — Barème ne serait pas