Ouvrir le menu principal

Page:Nerciat - Les Aphrodites, 1864.djvu/172

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
160
LES APHRODITES


dont elle a la clef. Le bouillant Gascon, tout débraillé, s’élance, et dans son premier mouvement veut se jeter, avec la familiarité des gens de son pays, au cou de l’adorable créature. Elle le repousse sans humeur.

Célestine. — Tandis que nous y sommes, et pour ne pas abuser plusieurs fois de votre complaisance, je vais vous demander une toute petite chose encore.

Trottignac. — Ordonnez, belle poulette ! Je me mettrais au feu pour vous !

Célestine. — Il s’agit de quelque chose de beaucoup moins difficile.

D’un signe compris par le petit domestique, demeuré par son ordre, elle se procure une mesure de bois d’environ un pied de diamètre ; cet ustensile est relié du haut par un cercle de fer auquel sont adaptées quatre chaînes égales, symétriquement placées, et qui aboutissent à un gros anneau, suspendant ainsi ce boisseau comme un encensoir. L’anneau est épaissement et mollement bourré par dedans. Il s’agit que la personne dont on veut éprouver le degré d’érection introduise dans cet anneau le