Ouvrir le menu principal

Page:Nerciat - Les Aphrodites, 1864.djvu/167

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
155
L’HABIT NE FAIT PAS LE MOINE.


servi par les extrêmes précautions qu’on prend avec tout inconnu, n’importe de quel rang, qui peut paraître chez nous.

Trottignac. — Madame,… en vérité,… je ne suis pas déraisonnable… Si l’on m’avait prévenu ! Est-ce enfin à madame Durut que j’ai la faveur de parler ?

Célestine. — C’est à sa sœur, qui partage ici toute son autorité. Madame Durut vous prie d’excuser si elle ne peut dans ce moment vous entendre elle-même. Je lirai de sa part, si vous voulez bien, la lettre que vous avez fait annoncer…

Trottignac (hésitant). — Madame,… j’avais pourtant juré de ne la remettre qu’à la personne elle-même… Mais qui pourrait vous refuser quelque chose ?… Voici la lettre… Maintenant je puis espérer sans doute de sortir de ce capharnaüm ?

Célestine. — Dans un moment vous serez libre. (Elle décachète, et jette avec une involontaire expression de dégoût l’enveloppe fort crasseuse. Elle lit tout bas :)


“ Au château de Bombardac, le … 1791.

“ Je t’envoie, très-chère Durut, un dia-