Ouvrir le menu principal

Page:Nerciat - Les Aphrodites, 1864.djvu/133

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
121
OÙ EN SOMMES-NOUS ?


paraît. À Belamour :) Conduisez madame au numéro 8 et servez[1].

La Marquise passe fort gaiement avec Belamour à l’endroit qui lui est destiné. Madame Durut ferme après eux et se dispose à recevoir la personne que le sifflet vient d’annoncer. C’est en effet le cavalier attendu pour l’objet de madame de Fièremotte. Celle-ci, tandis que madame Durut va préparer encore mieux le nouveau venu, se fait rendre par Belamour un petit service fort agréable, dont elle attend l’effet en lisant un des plus chauds passages de la Matinée libertine, qui se trouve, avec d’autres brochures du même genre, sur une chiffonnière, conformément à l’usage établi dans cet hospice de prévenir, en tout genre, les désirs des habitués.


LIMECŒUR[2], MADAME DURUT.

Madame Durut. — Vous arrivez à pro-

  1. C’est le mot d’étiquette, afin que le petit serviteur se prête à tout ce qu’on pourra lui prescrire.
  2. Limecœur : belle figure dans la genre robuste et prononcé. Traits mâles sans dureté, physionomie grave
11.