Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


LÉVY 73

cheveux clairs frisaient sur un front massif et étroit ; les lèvres charnues découvraient la honte des dents gâtées ; la peau était dure et tachée de son, les yeux globuleux, vairons ; les narines épaisses s'inséraient à mi-chemin des pommettes, comme des amarres sur lesquelles le nez gras aurait tiré. Les oreilles se décollaient largement du crâne ; l'humidité de la peau glissait partout des petites larmes de sueur en boules.

Il devait être très pauvre. Cela se voyait tout de suite au col ramolli sur sa cravate de bazar, à l'alpaga diflForme du veston, et aux brodequins ronds. Le ventre tirait svu- les boutonnières du gilet ; on apercevait la flanelle bleuâtre de la chemise par les fentes. Et il devait être très bon. Ses yeux vairons, dans leur cercle de paupières rouges presque dénuées de cils, avaient un air craintif. On ne pouvait s'empêcher d'en éprouver de l'irritation; on leur en voulait d'être si humbles ; et cela incitait à la brus- querie.

— " Je me proposais de venir vous faire mes ofifres de service demain dans la matinée. "

— " Oui, oui ! "

souffla le petit homme sans cou, en ruisselant d'émotion. Le Voyageur se sentit sourire.

— " Comme je vous ai vu sur le pas de votre porte...

— " Oui, je fermais. "

A ce moment une bande de deux filles et de trois garçons, dont un étudiant au béret de velours, descendit la rue en chantant. Ils tenaient la largeur du trottoir et la moitié de la chaussée. L'étudiant arriva en plein travers de Lévy et de son volet. On entendit un bruit sec, puis de gros éclats de rire. Jeté contre la devanture de sa bou-

�� �