Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


75° LA NOUVELLE REVUE FRANÇAISE

Vous n'avez pas la moindre idée du soin que la santé réclame ; et quoique je ne souhaite pas faire de vous un valétudinaire, il faut que je vous dise que la santé la plus robuste ne se conserve qu'au prix d'un peu d'attention.

{Lettre CCXLII — 5 mars iJS"^)'

On croit généralement qu'il y a beaucoup de mots synonymes dans chaque langue, mais ceux qui étudient les langues avec attention savent le contraire. Ils aperçoivent quelque petite différence, quelque distinction entre tous ces mots qu'on appelle communément synonymes : l'un a toujours plus d'énergie et de délicatesse que l'autre. Il en est de même avec les hommes ; ils sont tous sem- blables en général, mais en particulier il n'y en a pas deux qui se ressemblent exactement.

{Lettre CCXLIII — 16 mars 1752).

Lorsqu'il s'agit de gagner les gens, souvenez- vous qu'il n'y a rien de petit.

{Lettre CCXLIX — 23 ;W« 1752).

Un jeune homme doit être sage sans affecter de le paraître, et un vieillard doit le paraître, qu'il le soit ou non.

{Lettre CCL1\

J'ose avancer qu'il y a peu de capitaines d'infan-

�� �