Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


CONSEILS A MON FILS 749

attention ferme, point d'absences, une flexibilité, une souplesse d'esprit qui se portent d'un objet à l'autre sans être absorbées par aucun.

Soyez sur vos gardes contre la pédanterie et l'affectation de paraître affairé, où donnent les jeunes gens dans l'orgueil de leur rôle. Ils font les pensifs, se plaignent du poids des affaires, font les mystérieux et semblent gros de secrets qu'ils ne soupçonnent même pas. Au contraire ne parlez d'affaires qu'à ceux avec qui vous en traitez et apprenez à paraître libre et de loisir lorsque vous êtes le plus affairé. De toutes choses le volto sciolto et les pensieri stretti est la plus nécessaire.

{Lettre CCXXXIII — 19 décembre 1751).

Il y a un habit de cour comme un habit de noces sans lequel vous ne pouvez être reçu.

{Lettre CCXXXIX— i4r février 1752).

Un homme de condition doit connaître ce que j'appellerai les classiques dans chaque langue tels que Boileau, Corneille, Racine, Molière, etc. en français, Milton, Dryden, Pope, Swift, etc. en anglais, l'Arioste, le Tasse et Boccace en italien ; s'il y a des auteurs de ce genre en allemand, c'est ce que j'ignore et, dans tous les cas, je ne tiens pas à le savoir.

{Lettre CCXLI — 2 mars 1752).

�� �