Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


5^3

��SUR LE " THEATRE POPULAIRE "

��C'est folie de parler d'un art populaire — aussi bien que d'un art aristocratique : Fart est l'art.

Le poète n'a pas à choisir son public d'avance. Il laisse à l'œuvre le soin d'attirer le public à elle et d'opérer sur le public la sélection dont elle est digne. Toute sélection prématurée, délibérée porte avec soi un risque grave : celui de limiter, d'é- teindre le rayonnement de l'œuvre d'art.

Et cependant, il faut faire exception pour le théâtre.

L'art dramatique suppose à priori la collabora- tion immédiate du spectateur, un contact direct avec lui, son acceptation, sa chaleur et sa joie. S'il est permis de souhaiter, comme Racine, d'être applaudi de cent personnes, en usant des moyens les plus raffinés, il n'est pas interdit de s'adresser au plus grand nombre. De ceci l'art grec fait la preuve. Et on comprend que nos auteurs res- sentent quelque lassitude en face d'un public, toujours le même, qui n'est ni le grand public, ni l'élite, encore qu'il participe des deux à la fois. Cela seul suffirait à légitimer notre désir et notre

I

�� �