Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


COMPAGNONS


A UN PAUVRE HOMME.


Toutes ces choses sans importance.
Toutes ces choses que tu sais
Sont-elles vraiment si peu importantes ?

Tout ton savoir de pauvre homme.
Tous ces petits bruits, tous ces menus mots
Qui sont toute ta personne,
Tout cela, vraiment, n'est-il rien du tout ?

Toutes ces douleurs misérables.
Toutes ces joies faites de peu
Et ces longs moments sans joie ni douleur.
Tous ces longs moments qui sont ta vie même.
Tout cela peut-il m’être indifférent ?

Et ces événements médiocres
Qui charpentent ton existence.
Qui te sont des événements considérables.
Qui sont pour toi les seuls événements du monde.
Les trouver ai-je négligeables tout a fait ?

— Je ne crois pas.