Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


134 LA NOUVELLE REVUE FRANÇAISE

Au deuxième acte, qui se déroule tout entier dans la nuit profonde, chez les Tartares guerriers, on ne suit les person- nages que par le va-et-vient de leurs lampions. Avec la décoration du quatrième acte, le gigantesque rocher rose sur- plombant le fleuve, on reconnaît la hardiesse de réalisation de M. Piot, qui accompht toujours ce qu'il s'est une fois proposé.

Pierre de Lanux.

��UN INTERPRETE D'ILSEN : Emtl Poulsen.

Le grand acteur danois Emil Poulsen est mort le 8 Juin dernier âgé de soixante-neuf ans, dans sa villa d'été, au nord d'Elseneur, Il honora, durant trente années, la scène du Théâtre Royal de Copenhague. Interprète d'une langue plus répandue que la danoise, il eût joui d'une gloire universelle. Son génie, au dire de ses admirateurs, était fait surtout d'in- telligence et de clarté, de mesure et de distinction, d'une puis- sance toujours réglée, d'une autorite souveraine. Plus épris de vérité que de lyrisme, " Jamais — écrit M, Edouard Bran- des dans Politikcfi — il n'était en défaut dans la réplique de prose. Comme le virtuose né dont la finesse d'oreille exclut la moindre incertitude d'accent, ainsi Emil Poulsen possédait à la perfection toutes les formes et toutes les nuances de la conversation... Il était absolument exempt d'afféterie, éloigné de tout ce qu'on nomme en français cabotifiage, et en danois teaterskaperi (grimace théâtrale). " Dans sa jeunesse Emil Poulsen avait étudié à l'Université, Son esprit extrêmement cultivé lui permettait de juger avec finesse les caractères des personnages que ses dons lui faisaient incarner à merveille, et de laisser transparaître dans son jeu quelque chose de ce jugement.

Il avait débuté en 1867, dans Erasmus Monfanus de Hol- berg, avec son frère Olaf qui est encore actuellement un des acteurs de composition les plus remarquables duThéâtre Royal. Il joua Léandre de l'Ecole des Femmes en attendant qu'il prît le rôle d'Arnolphe dans la même comédie. De Tartufe à Faust,

�� �