Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


CHATEAUBRIAND ET l' ACADEMIE EN 181I 809

puisqu'autant qu'à Chateaubriand il s'en prit à elle dans les deux colères solennelles dont il honora les 24 et 26 Avril 1811 un discours assez banal à notre avis de lecteur d'aujourd'hui, encore que strié d'ingénieux compliments académiques, et qui ne nous paraît plus guère accuser l'esprit d'opposition. Le 28 Avril Chateaubriand allait à Saint-Cloud chercher son manuscrit " çà et là raturé, marqué abirato de parenthèses et de traces au crayon par Bonaparte. " Plus tard le précieux papier fut brûlé. Chateaubriand s'en désole. Nous le comprenons. C'était pour lui un trophée. Pour nous ce serait une relique de plus. Mais nous gardons assez de l'œuvre même de Chateaubriand pour lui assurer encore beaucoup d'années de vie intellectuelle. Ces propos que j'ai tenus sur Chateaubriand et l'Académie en 1 8 11 me parais- sent en offrir une preuve — modeste, mais réelle — si j'ai été suivi jusqu'à cette phrase-ci.

Legrand-Chabrier.

�� �