Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


484 LA NOUVELLE REVUE FRANÇAISE

Fontaine et qui relient Vielé-Grifïin, par dessus le romantisme, à la plus autochtone tradition du Moyen-Age français. Réjouis- sons-nous aussi de voir, en ce temps de lyrisme court et personnel à l'excès, précisément un maître du lyrisme con- sacrer sa maturité à d'amples œuvres objectives qui n'exigent pas moins de la volonté intellectuelle du poète que de son inspiration.

Dans le même numéro, M. Albert Thibaudet poursuit l'étude de la Poésie de Mallarmé. On a tant ergoté à tort et à travers sur le poète d'Hérodiade qu'une mise au point raison- nable et sérieusement motivée s'imposait. M. Thibaudet examine cette fois la technique du vers mallarméen jusqu'en son plus fuyant mystère. Nombre d'aperçus neufs sur l'allité- ration, la rime, la cadence révèlent une intelligence critique singulièrement aiguisée et capable, après les détours les plus subtils d'une analyse quasi-philologique, de se resserrer soudain en telle formule de généralisation décisive.

��Au numéro du 10 janvier de la Revue critique des idées et des livres M. Pierre Gilbert et M. Jean Herluison disent leur mot — comme tout le monde — sur la querelle Racine-Mas- son-Forestier. Ils relèvent avec amusement et justesse les singulières exagérations du petit-neveu de Racine conférant aux moindres actions du grand homme une valeur d'immora- lisme trop souvent tendancieuse. Ce que l'on sait d'indiscuta- ble est suffisant : ne fût-ce que l'installation du ménage bourgeois des Racine dans cet hôtel de Ranes où la Champ- meslé a vécu... En fait, les contradicteurs de M. Masson- Forestier n'apportent aucune objection décisive contre la non-conversion après Phèdre. Quant à la question du portrait conservé au musée de Langres, nous ignorons si la photo- graphie l'assombrit et l'altère, comme le prétend M. André Hallays, qui l'a vu ; mais sur cette photographie, retouchée ou non, et qui nous révèle une figure vraiment admirable, il est difficile de relever ces marques de fatigue précoce et d'usure

�� �