Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


114 LA NOUVELLE REVUE FRANÇAISE

Il est facile d'accepter la mort, et la honte, et le coup sur le visage et l'inintelligence, et le mépris de tous les hommes.

Tout est facile excepté de Vous contrister. Tout est facile, ô mon Dieu, à celui qui Vous aime

Excepté de ne pas faire Votre volonté adorable.

(Il se lève)

Et moi. Votre prêtre, je me lève à mon tour et je me tiens au-dessus de cette victime immolée.

Et je Vous prie pour elle, ainsi que l'on prie sur les azymes à la messe.

Père Saint, Vous voyez cette brebis qui a fait ce qu'elle a pu.

Maintenant ayez compassion d'elle et ne lui imposez pas un fardeau intolérable.

Ayez pitié de moi aussi, prêtre, pécheur, qui viens de Vous immoler mon enfant unique de mes propres mains.

Et vous, ma fille, dites que vous me pardonnez, avant que je ne vous pardonne.

(Elle fait un geste de la main, il lui pose la sienne sur la tête)

Mon enfant, recueillez- vous, je m'en vais vous bénir et que la grâce de Dieu soit avec vous !

(Elle se laisse couler la face contre terre et demeure prosternée et les

�� �