Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


I08 LA NOUVELLE REVUE FRANÇAISE

A propos d'un article sur la 'Porte Etroite.

Héroïsme gratuit, oui sans doute. Alissa, je me souviens, si sensible et qui ne retenait pas ses larmes au départ d'un ami que pourtant elle devait bientôt revoir, Alissa restait les yeux secs à l'instant de quitter Jérôme ; non par grand raidissement intérieur, mais parce que tout ce qui se rattachait à Jérôme restait pour elle entaché de vertu. La pensée de son amant appelait chez elle, immédiate- ment, une sorte de sursaut d'héroïsme, non volontaire, inconscient presque, irrésistible et spontané.

Héroïsme absolument inutile.

C'est ce même pli, c'est ce même penchant de l'âme, très essentiellement français, contre lequel déjà Bossuet mettait en garde le grand Dauphin :

u Les maximes du faux honneur, qui ont fait périr tant de monde parmi nous"... disait-il ; et il louait à l'encontre les Romains de ce que " ils ne se sont jamais exposés quavec précaution, et lorsquun grand besoin le demandait ".

" On n'attendait rien de bon, continue-t-il, d'un général qui ne savait pas connaître le soin quil devait avoir de conserver sa personne, et on réservait pour le vrai service les actions d'une hardiesse extraordinaire. " et plus loin u . . . il n'y avait rien de plus hardi, ni tout ensemble de plus ménagé qu étaient les armées romaines ".

— C'est de cette particularité de l'âme française que plus tard, à ne le prendre que par le côté tout extérieur et de parade (toujours plus aisément compris) M. Rostand saura façonner son " panache ".

..." Un peu frisé " disait-il dans son discours à l'Aca- démie. Je ne disconviens pas qu'il en va de même dans le caractère de mon héroïne ; et c'est ce qu'a fort bien

�� �