Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


SOUVENIRS SUR TOLSTOÏ 921

proie vin instant, et quand elle commencera à se dégager, vous ne ferez rien pour la- retenir. Il y a une admirable his- toire de. Tchékhov intitulée. « Chérie i>.. Vous ressemblez fort à' cette Chérie.

— En quoi ? demanda Suler en riante

— Vous savez aimen mais quant à faire votre choix, non, vous ne le savez pas. Et vous gaspillei-ez tout ce que vous avez en vous, sur des riens.

— Tout le monde est-il comme cela ?

— Tout le. monde ? répéta Léon NicolaJe\'itch. Non, pas tout le monde.

Et tout à coup, il se tourna vers moi, d'un mouvement brusque, exactement comme s'il voulait me frapper : « Pour- quoi ne croyez-vous pas en Dieu ?

— Je n'ai pas de foi, Léon Nicolaïevitch.

— Ce n'est pas vrai. Par nature vous êtes; un cro)'ant, et vous ne pouvez a^vancer dans la vie,, sans Dieu. Un jour vous vous en rendrez compte. Votre manque de foi vient

• de votre obstination, parce que vous avez été meurtri : le monde n'est pas ce que vous voudriez qu'il fût. On en voit aussi qui sont mécréants par timidité. Cela arrive aux jeunes gens. Ils adorent une femme, mais ils ont peur de le faire voir, craignant qu'elle ne le comprenne pas, et aussi par manque de courage. La foi comme l'amour demande du courase et exiee de l'audace. Il faut que l'on se dise à soi- même : je crois, et tout viendra en son temps, tout arrivera comme vous le souhaitez, tout ce qui existe vous dévoilera son sens intime, et vous attirera à soi. Maintenant, vous

. aimez beaucoup, et la foi n'est qu'un amour plus grand encore : il faut que vous aimiez encore davantage, et votre amour se changera en foi. Quand on aime une femme, celle- ci ne manquera jamais d'être la meilleure femme au monde, et tout homme qui aime, aime la meilleure des femmes, voilà ce que c'est que la foi. Celui qui ne croit pas, ne sait

�� �