Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


852 LA NOUVELLE REVUE FRANÇAISE

Le Rhin qu'on t'a mis à travers toi est-il si peu pro- fond qu'à jamais tu pouvais en éloigner ton cœur et ton oreille et tes yeux ?

Ecoute ce que dit de sa source le fleuve à travers toi qui passe et ce récit qui t'est antérieur :

Une vraie rive, tu ne pourras pas l'atteindre, ô peuple à jamais intérieur !

C'est en vain que tu redemandes ton image à cette eau vaine.

La malédiction est sur toi de ceux-là qui regardent Soi- même.

Race de forgerons et de mineurs et de fabricateurs dans l'ombre des bois et de la fumée !

Scruteurs de toutes les archives à cause de ce secret qui peut-être y est renfermé,

L'or sous le Rhin, le talisnian tout à l'heure qui va te donner la possession de l'univers,

La formule qui permet d'avoir à soi ce qui est à Dieu et qui est tombée du Ciel avec Lucifer !

C'est en vain que tu as fait ton bien déjà de toutes ces richesses en paquets et de toutes ces moitiés de peuples mal avalées !

Il n'y a aucune paix pour toi tant que ton aâreux tré- sor est menacé.

On ne t'ôtera pas de l'esprit que le monde tout entie r est à toi parce que tu es au centre.

Il n'y a pas de paix possible pour toi avec tout ce que tu n'as pas mis dans ton ventre.

Tous ces biens mal acquis en toi bougent et ne te laissent point de repos.

�� �