Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


68 LA NOUVELLE REVUE FRANÇAISE.

biancheur de son teint, et dans la courbe de ses joues, un air d'enflince et de naïveté qui l'émouvait toujours. Il pensa : devine-t-elle que je suis en train de les comparer ? Mais elle n'ose pas me regarder : elle pense- à notre secret, et elle est peut-être gênée de me voir à son côté en présence de sa fille ? Et Queenie, se doute- t-elle... ?

— Oh, ils sont partis sans moi, dit la Fée, en regar- dant vers la fenêtre. Et que vais-je faire ? Je ne peux aller dans la rue vêtue comme cela.

Mais tout s'arrangea. Marc sortit, on entendit le coup de sifflet du concierge, et au bout d'un instant un taxi s'arrêtait devant la porte. Marc, habillé pour sortir, rentra en disant :

— Je vais reconduire Queenie, M""" Crosland.

En trois bonds, et avec un joli bruit de grelots et de satin froissé, la Folie alla se blottir dans un coin de la voiture, et Marc la rejoignit. M™'^ Crosland vint elle- même donner l'adresse au chauffeur, et au moment où la voiture démarrait, Queenie baissa la vitre, du côté où était son compagnon, et s'appuyant d'une main à la- portière, elle agita sa marotte jusqu'à ce qu'un tournant lui eut caché la maison. Marc releva la vitre, puis, se forçant un peu pour sourire, il dit :

— C'est votre nom, Queenie ?

— Oui ; pourquoi pas ?

— J'avais pensé que c'était un nom d'amitié que vous donnait votre mère.

— Oh non, je m'appelle Queenie.

Elle sourit si ingénument que Marc n'eut plus besoin de faire effort pour sourire. Il murmura :

�� �