Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


702 LA NOUVELLE REVUE FRANÇAISE

Et je veux connaître sur le sol Le danger enivrant descendons

ANSALDIN

Ce serait une grande imprudence

NYCTOR

Lâches vous avez peur de la mort

ANSALDIN

Je ne crains pas la mort cependant Je ne veux pas être à sa merci

VAN DIEMEN

Aucun de nous n'a peur Eh bien soit descendons

NYCTOR

La terrible magie De cette ardente lutte Me retiendra en bas Quelques instants à peine Puis je romprai le charme Et nous repartirons

VAN DIEMEN

C'est bien

ANSALDIN

Nous descendons

�� �