Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


MEMENTO 647

MEMENTO

Le Correspondant (25 Juin). Maurice Emmanuel écrit, sur Un chœur au salon :

Quelle surprise ! Encadré par les tableaux que Maurice Denis a groupés •en une section d'art religieux, un cliœur, voué au chant liturgique, 5'est fait entendre le 25 mai dernier, à la Société nationale des Beaux- Arts...

Il se trouve encore de nos jours un maître de chœur, un seul, pour qui l'étude et la culture des voix demeure œuvre de soin, de science et de patience ; qui sait tout ce que la musique doit à la sensation, et qui édifie sur le plaisir de l'oreille les coustruations sonores les plus mystiques. Ce musicien, dont s'inspire M. Clément Besse, et dont je m'honore d'être le disciple, est maître de chapelle à la cathédrale de Dijon. Dans la vieille cité des ducs de Bourgogne qu'embellirent Claus Sluter, Hugue Sainbin et Rude, l'église métropolitaine retentit des voix, justes en perfection, des soixante élèves de M. le chanoine Moisscnet. Effort d'un autre âge ? Ce n'est pas dit ; et il faut le répéter sans se lasser jamais : un musicien, quel qu'il soit, pianiste, flûtiste, compositeur, doit pratiquer l'art choral, parti- -ciper à la vie organique de cet édifice, tout vivant, de la polyphonie. Tout musicien doit chanter, dans un ensemble de voix sévèrement discipliné, — même si sa voix propre est défectueuse et mal timbrée. La sensation de la justesse est un tel bienfait et un si pur délice que, à qui l'igiwre, il man- quera toujours un auxiliaire indispensable.

��« 

��La Revue de Genève (46, rue du Stand, Genève), paraît depuis le ler juillet. Elle a publié, dans ses deux premiers numéros, un ballet de Descartes, un essai d'André Suarés, un roman de Conrad, une ■étude de Camille Mauclair, la « Campagne avec Thucydide » d'Al- bert Thibaudet, « La marche sur Paris et la bataille de la Marne » du général von Kluck, enfin plusieurs chroniques nationales et ■internationales. M. Robert de Traz, qui la dirige, écrit :

Voici nos intentions :

Nous voudrions réunir ici des écrivains de valeur, appartenant à des pays divers, et les faire entendre côte à côte, sans autre intermédiaire que la traduction. \ous convoquerons des hommes typiques et nous les laisserons

�� �