Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


622 LA NOUVELLE REVUE FRANÇAISE

domaine des idées, on passe à celui des réalisations, rien ne va plus.

Consultons le livre de M. Gleizes, à la page qui peut nous renseigner sur « la découverte ou l'application technique » avec laquelle, selon M. Longnon, « chaque grande conquête va de pair ». Voici ce que nous lisons :

La peinture c'est l'art d'animer une surface plane. La surface plane est un monde, à deux dimensions. Elle est vraie par ces deux dimensions. Prétendre l'investir d'une troisième dimension, c'est vouloir la dénaturer dans son essence même.

Et ailleurs :

N'est-il pas contraire à la raison qu'un tableau, appelé à être placé à côté d'objets à trois dimensions, veuille continuer, dans l'illusion d'optique, ces trois dimensions — au lieu de demeurer lui-même. En vérité, le rôle du peintre est de faire vivre dans deux dimensions, celles de son intermédiaire, la réalité qui en a trois — et non de rappeler, en interprétant plus ou moins, ces trois dimen- sions sur une surface plane.

Passons maintenant à l'article de M. Longnon :

« Toute orme donnée par la nature possède trois dimensions . hauteur, largeur, épaisseur ; et tout art, pour exprimer cette forme dans ses qualités essentielles doit donner l'idée de ces trois dimen- sions ». Plus loin : « La matière d'Ingres, peut-être aussi propre (mais moins belle) qu'une autre à exprimer la hauteur et la largeur des objets, est impropre à évoquer leur troisième dimension, le relief et la profondeur. Elle abolit ainsi le volume, élément essentiel de la sensualité plastique. Cette suppression fait que les formes nouvelles révélées par Ingres ne jouent que dans deux dimensions, la hauteur et la largeur, et que le relief et la profondeur leur fai- sant défaut, elles semblent paradoxales et même estropiées. Que peut valoir en soi une analyse de la forme pratiquée suivant une telle méthode et par de tels moyens ? »

J'ai tenu à citer longuement, pour que s'affirme avec précision l'énormitc du fossé qui sépare actuellement

�� �