Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


NOTES DE JULES LAFORGUE 5 19

selle — Eâroi réel devant la débâcle de mon (?) cerveau.

Dimanche 6. — Embêtement général.

Lundi y. — Clown à New-York, costume épatant — Exécutant en une minute de g**" caricatures au charbon des grandes personnalités européennes et des pers. des États-Unis — (Le clown du Walhalla à Berlin).

Mardi S. — Oti'est-ce qui peut bien m'ètre arrivé mardi 8 ?

Mercredi p. — v. Valérie de Sch.

Jeudi 10. — Averses — spleen — la fête des petites filles — (Traduct. Planté).

Vendredi ii. — L'Étincelle. Le monde où l'on s'en- nuie. (Quelles pièces idiotes !) Devoyod — P. Renez etc. — Averses — la Reine de Wurtemberg. Kcine Fer- les iing.

Samedi I2. — Averses — Pas de lecture le soir. Scène

— Yulichen Complainte des pianos — rage de faire mon portrait dans le miroir.

Dimanche i). — Schônes Wetter — Que fait Théo

— spleen — Encore quinze jours et à Berlin. Spleen effroy^able !! — Ah ! il faudra soigner ça — Ce couron- nement sera peut-être une distraction — L'orchestre d'à côté fait rage — Quel métier.

Lundi 14. — Embêtement fixe — Nombre infini de <iegrés au dessus de zéro. Eté chez du Camp — Sous prétexte de Pentecôte — Débauches de l'orchestre d'à côté — Salade de valses, d'ouvertures, de rhapsodies, de marches, etc. Puis les cloches de la Vallée — Qu'est- ce qui m'arrivera mardi 1 5 ?

Mardi ij. — Il ne m'est rien arrivé.

Mercredi 16, — Eté chez du Camp. Chaleur acca-

�� �