Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


5l6 LA NOUVELLE REVUE FRANÇAISE

rôdé — mangé liôtel de France — rôdé — Kunstverein (deux Klinger) terrasse café — fumé — rôdé — plein le dos — musée ethnographique et anthropologique — spleen — fumé — rôdé — gare, embêtements — éreintés

— rôdé en voiture — départs — folie — fumé — senti- mentalité, crépuscule champs — dormi côte à côte, joue ■contre joue — arrivés à minuit — rôdé — fous — Lune.

Jeudi /<?. — Rentré ce matin à i h. tout encombré — pêle-mêle — fait mes malles — couché — levé à 7 — tout expédié — lavé — rasé — vu Théo — parti avec Velten — journée de paysages monotones avec le siffle- ment des poussières '. plus nous allions plus ça verdis- sait — troupeaux de moutons — Pâtres idiots (v. aux notes !!!)

Vendredi 20. — Levé à 8. — Rinçage effréné — écrit à Henry — Promenade invinciblement poseuse dans les Lichtental — Une aquarelliste — passé par la villa de du Camp. L'Impé. d'Autriche et sa fille, dîné avec Artelt

— travaillé — écrit à Théo — et envoyé quelques arti- ■cles traduits à Planté à Mont-de-Marsan — cabinet de lecture. Peur des yeux bleus de chez Marx — soupe — thé — O" \'istchoune ? lecture — relation sur Dresde. Le chambellan aux doigtiers d'argent.

Samedi 21. — Ce matin Yburgstrasse — lecture mer intérieure Boudaire ^ — Promenade folle avec R. lamen- tations d'ambitieux esclave — etc. — Lecture — La C'"^'^ V, yeux baissés — Discours de Mgr. Perraud. Est-ce nssez idiot ! Quelle comédie — Tous ces gens-là sont-ils assez stupidcs et vides !

1-2. Mots douteux.

�� �