Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


514 LA NOUVELLE REVUE FRANÇAISE

Une heore à l'opéra les Rattenfanger. Un joli décor — La Pr. F. Ch. — échange de coups d'œil — que fait ce mystérieux lord de Bourget ?

Lundi 2. — Je trouve ma pièce stupide — En face l'éternel sourire de Dell-Eva — Walhalla — manqué Versenbot \ Mélancolie de l'homme-serpent. Retour — avec Théo - dans la Friedrichstrasse. Bahnhof, mélan- colie. — 2'- édition mais plus huppée de cl.

Mardi ). — Les diamants de la Couronne — stupide. Soupe avec Thé-o et Lewinsky — Le problème des huîtres.

Dimanche 8. — Eté voir danser Dell-Eva à Carmen — Et la danseuse phtisique — Et le danseur qui m'a jeté le mauvais œil.

Lnndi 9. — J. B. — et S. M. V. 1! — Partout la dyna- mite — Ici de grands malades — J'attends de l'Imprévu ! Le cœur palpitant.

Mardi 10. — Il pluviotte. Acheté une huître bronze chinois pour pot à tabac — puis comme encrier.

Vendredi 75. — chargé demi-mot de regret pour Planté — voir après lecture danser Dell-Eva Reine de Saba de Goldmarck — puis au concert Planté — à la fin présenté par Huster — (de même à Fernow et Wolf ?) charmant débordant — Avec Théo — rencontré l'Amé- ricain " Thausig ist mein Gott ! ". Colossal ! etc. — été chez Julitz — huîtres microscopiques — éreinté.

Samedi 14. — 9h. Hôtel de France — Planté — seuls — causé — bredouillé avec mon français — sa

��1. Mot douteux.

2. ThcoYsa}e, pianiste compositeur, frère d'Eugène, le violoniste.

�� �