Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


4^2 LA NOUVELLE REVUE FRANÇAISE

la même forme et la même dimension... » ; mais une multi- tude de tableaux différents peuvent entrer dans le cadre ; « et par conséquent le cerveau ne détermine pas la pensée ; et par conséquent la pensée, en grande partie du moins, est indépendante du cerveau. » '

« La vie de l'esprit, dit plus loin M. Bergson, ne peut pas être un effet de la vie du corps... Tout se passe comme si le corps était simplement utilisé par l'esprit, et dès lors nous n'avons aucune raison de supposer que le corps et l'esprit soient inséparablement liés l'un à l'autre. »

M. Paul Claudel au demeurant, loin de ne faire point état de l'hérédité, n'a-t-il pas fondé en partie sur elle cette suite de VOfage que sont le Pain dur et le Père humilié ? Il ne son- gerait pas à nier le cadre, mais il doit penser que le tableau peut le faire craquer au besoin. L'âme, selon le mot des anciens, ne se bâtit-elle pas son corps ?

On trouvera dans ce même cahier d'intéressantes idées non seulement sur le drame et sur le héros, mais encore sur le poème et sur le saint. L'importance typographique du livret n'est pas considérable ; on n'en saurait dire autant de son importance littéraire. henri pourrat

�� ��LI RAMPAU D'ARAM, par Joii se d' A rhaud (ùdiûon du Feu).

Le nouveau recueil de M. Joseph d'Arbaud est composé dans sa plus grande partie de poèmes de guerre. Pour des raisons très simples, que Brunetière a expliquées autre- fois, la poésie patriotique est peut-être la plus ingrate, litté- rairement, de toutes. En 1870, où elle fut, pour tous nos poètes, une sorte de service commandé, il n'est aucun

I. L'Energie Spirituelle.

�� �