Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


4)0 LA NOUVELLE REVUE FRANÇAISE

logique et lucide, dont les chimères sont irréalisables, mais précises, et qui se connaît bien. Un Julien Sorel, par exemple, est un homme exceptionnel ; mais il est admira- blement fouillé et construit, sans une erreur, sans une lacune. Stendhal a dû envier ce frère de son âm€, mais qui savait vouloir et agir, et qui lui ressemblait en le surpas- sant, comme il a dû aimer mademoiselle de la Mole, ou Mina de Wangel, qui ne Teussent d'ailleurs, s'il les eût ren- contrées, probablement jamais aimées.

M. Arbelet, comme Stendhal, est un analyste subtil, et limité ; comme lui, il a regard perçant, et des œillères. Il décompose admirablement un sentiment, et puis il lui donne un faux nom : i'émotivité devient de la tendresse ; la révolte, de l'indépendance ; l'esprit de contradiction, une volonté toute personnelle. Il se trompe, par affection ; mais sa bonne foi est touchante. Il blâme les parents de n'avoir rien compris à l'enfant. J'aurais voulu l'y voir ! Il juge, lui, l'enfance, après en avoir vu l'épanouissement ; mais le petit bonhomme qui envoie le bijlct Gardon, qui se réjouit de la mort de deux prêtres guillotinés, à qui la mort de Louis XVI cause le plus vif bonheur, qui fait des scènes à Séraphie, et pleure ép'erdùment devant un bol qui lui rappelle la mort de son ami Lambert, était bien fait pour inquiéter d'hon- nêtes gens. Qu'ils n'aient rien compris à Henri Beyle, ce n'est pas douteux, et c'est fâcheux. Mais cet effroi que leur inspirent des symptômes alarmants de sécheresse de cœur, et de sensiblerie, de cruauté, de ruse, d'entêtement et d'iras- cibilité, n'est-il pas une prudente réserve, plus rare, et peut- être plus estimable, que cette admiration béate des parents qui songent avec orgueil, parce que leur fils se bat tout le jour avec des galopins : « Nous en ferons un miKtaire » et le voient général, ou, parce qu'il dessine des bonshommes sur les murs : « Il sera peintre », étant sous-entendu qu'il aura du «renie ?

�� �