Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


HAÏ-KAÏS 357

��MAISON EN POITOU

��La barrière ouverte

Laisse voir les buis frais taillés.

Tendre pluie d'hiver.

La pie, sa queue droite.

Arrive, fait trois petits bonds,

Se pose et attend.

Dans le vent du soir

Le corbeau retardataire

Croasse et se hâte.

Autour de ma maison

Dans la nuit le vent d'hiver

Chante sur deux notes.

Veillée solitaire ;

L'heure oiï les chenets renoncent

A nous consoler.

Nuit d'hiver, campagne,

Braise rouge dans la cheminée.

Et mes amis loin.

�� �