Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


?.74 LA NOUVELLE REVUE FRANÇAISE

exitmincr les gravurc's exposées à la devanture d'une- boutique, et ses lèvres remuaient à peine. Elle fut telle- ment saisie quelle n'eut pas la force de fuir.

— dans un journal l'avis suivant : Messieurs Un-

tel-et-un-tel, notaires, désirent communiquer d'urgence avec M""' Queenie Crosland au sujet du testament de son cousin, mort à Philadelphie le vingt-quatre octobre dernier, — je suppose que vous écririez axes Messieurs ou que, s'ils \-ous envo\-aient un de leurs employés, vous consentiriez à l'écouter. Hh bien....

Elle pensa avec .terreur : « Il sait mon nom. ! »

,Elle osa tourner un peu les yeux vers lui. Elle le .vit de profil, et fut surprise de lui trouver des traits 51 jeunes, presque .enfantins : ce menton arrondi et cette bouche aux lèvres .un peu lourdes. Pourtant il avait quelques cîieveux gris :pr.cs des tempes. Un drôle de profil qui contrastait avec le souvenir qu'elle avait de son regard, un profil qui la lit songer aux jnots «un grand garçon ».

— Eh bien, ne serait-il pas plus simple et moins

dé-sagréable pour vous d'écouter cet employé que de vous exposer à être suivie encore tous les ;jours, à toute heure, par un homme que vous détestez et qui vous fiùt peur 1

Il ne bougeait pas, ne se tournait pas vers elle ; et elle vit que sa main, qui tenait une cigarette éteinte,, tremblait.

■ — Si vous avez une communication de cette nature à me faire, pourquoi ne me la feriez-vous pas ici même et maintenant ? Je ne savais pas que mon cousin fût mort. Eh bien, je vous écoute.

�� �