Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


MEMENTO 157

Charles dn Bos, dans la Revue critique des idées it des livres (25 avril), observe que les héros de Stendhal, par leur caractère, débor- dent à tout instant « non seulement l'idée qu'on s'en fait, mais l'idée que Stendhal lui-nu'me voudrait s'en faire et voudrait qu'on s'en fit. Les romans de Stendhal ne sont nullement, quoi qu'on en pense, des livres dominés : ce qui fait naître cette impression, c'est son don exceptionnel du raccourci. L'emploi du raccourci en art éveille involontairement dans notre esprit l'idée d'un génie qui se domine : ce n'est pas toujours vrai, et Stendhal est le meil- leur exemple du contraire ».

(En lisant » le Rouge et le S'oir »).

��La Revue des Deux Mondes : un roman ukrainien de Jérôme et Jean Tharaud : Un Royaume de Dieu. André Beaunier écrit sur l'œuvre d'Edmond Jalous. (i" juin) : « Un personnage de M. Edmond Jaloux s'écrie : O déclin, fin de tout... Et, cela, nous le connaissions ; mais il ajoute : universelle rupture .'... Et ce mot qu'il emprunte au vocabulaire d'amour et de galanterie n'a-t-il point une grâce étrange.... 1 et caractéristique, si l'on veut, de la sorte d'âme qui inspire le Jeune homme au masque ou Eumces dans la campagne.

��La Revue franco-brésilienne (i 5 janvier 1920) écrit, en conclusion à un cha- leureux article sur Paul Adam : « Paul Adam laisse des oeuvres fort tiom- hreuses : en prodiguant des louanges à celle-ci ou à celle-là de ses œuvres on s'exposerait à amoindrir les autres quand toutes sans distinction sont dignes d'admiration i>.

C'est un scrupule délicat.

»

La Revue des Jeunes a publié des extraits des Trois Miracles de Sainte Cécile de Henri Ghéon (10 et 25 avril, 10 mai). Voici le martyre de saint Valérien :

Valérien

J'étais seul avec ma prière qui n'avait plus de sens pour moi... quelques mots vains, vagues et froids comme un moulin qui tourne à vide...

(Coups de fouet)

Déjà j'entends le chant liquide de l'eau qui ruisselle et le cri

�� �