Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée


142 LA NOUVELLE REVUE FRANÇAISE

Pourtant, voici trois livres qu'il me faut signaler aux lec- teurs de cette revue, et j'espère que mon amour pour la langue castillane suppléera à mon manque de préparation.

��*

  • *

��Dans Le SymhoUswe français cl la Poésie espagnole moderne ', M. A. Zéréga-Fombona nous a donné, en fran- çais, une étude remarquable des grandes lignes du problème de l'influence française sur les lettres castillanes. Mais le titre de son ouvrage est un peu décevant. Les trois quarts de ce petit volume sont remplis par une étude philosophique de l'expression littéraire et du Symbolisme, et ce n'est que dans les tout derniers chapitres que l'auteur aborde la question de l'influence du Symbolisme français sur la poésie espagnole, influence qu'il attribue presque uniquement à l'oeuvre de Ruben Dario. On s'attendait à une étude plus complète et plus détaillée, et à trouver quelques preuves historiques à l'appui de cette thèse. Est-ce bien uniquement à travers Ruben Dario que le Symbolisme français a fécondé la poésie espagnole contemporaine ? Nous aurions désiré savoir quel- que chose de l'histoire de la fortune de l'œuvre de Dario en Espagne. Personnellement, nous pensons que c'est, encore plus peut-être que son exemple, la publication en volume de ses articles sur les écrivains français vraiment importants de la période 1850-1900, — sous le titre « Los Raros » — qui a éveillé la curiosité de l'élite des artistes espagnols. Quoi qu'il en soit, l'histoire de l'influence du Symbolisme français sur la poésie espagnole et hispano-américaine contemporaine, — un sujet très complexe et très intéressant, — reste encore! à faire. M. A. Zéréga-Fombona en a écrit la préface. L'écrira-t-il lui-même ? Nous le souhaiterions. Et

I. Paris, Mercure de France, 1920.

�� �