Page:NRF 11.djvu/423

Cette page n’a pas encore été corrigée


rOURNÉE DE TSOUSHIMA 4I7

L*honzon s'est peuplé de fumées ; vaincus et vainqueurs s'apprêtent au combat.

��II

��Blockhaus du M ikasa, blockhaus du SouvorofF...

— Blockhaus du Mikasa, antre de joie sauvage : Togo, le faucon, Togo, Faraignée, frémit au bord de sa toile.

Son cœur est plein d'orgueil et de fidélité. Tout est certain. Un par un, les éclaireurs l'ont confirmé.

Derrière la fente cuirassée, son visage voudrait grimacer de fierté. Par convenance, il abaisse les paupières et parle à ses officiers d'un ton égal.

11 n'a pas de haine. Mais sa bouche tremble d'impatience.

Dans le réduit, on respire un air d'exaspération triomphale. Certains se tueraient d'enthousiasme, ,si l'Empire n'exigeait d'attendre encore...

— Blockhaus du Souvorofl?", où brille doucement [l'icône...

Tout va s'achever. L'amiral est paisible. Les [vaisseaux sont là. L'œuvre est faite.

Il n'est pas même occupé de bien mourir. Cela îe fera tout seul. De cela du moins il est sûr.

Les bâtiments de fer auront leur plus belle mort. Au lieu de vieillir en sinistres pontons, ils finiront dans le fracas, en rendant tonnerre pour

4

�� �