Page:Musset - Œuvres complètes d’Alfred de Musset. Nouvelles et Contes II.djvu/309

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


— Point de cœur ! elle qui sait si bien déclamer les vers de Voltaire, chanter la musique de Rousseau ! elle qui joue Alzire et Colette ! C’est impossible, je ne le croirai jamais.

— Allez-y voir, puisque vous le voulez. Je conseille et n’ordonne pas, mais vous en serez pour vos frais de voyage. Vous aimez donc beaucoup cette demoiselle d’Annebault ?

— Plus que ma vie.

— Allez, monsieur.