Ouvrir le menu principal

Page:Montesquieu - Œuvres complètes, éd. Laboulaye, t5.djvu/329

Cette page n’a pas encore été corrigée
313
LIVRE XXVIII, CHAP. XXIV.


elles ne pouvoient voir la bataille : chacune d’elles étoit ceinte de la corde qui devoit servir à son supplice, si son champion étoit vaincu.

Celui qui succomboit dans le combat ne perdoit pas toujours la chose contestée. Si, par exemple [1], l'on combattoit sur un interlocutoire, l’on ne perdoit que l’interlocutoire.

  1. Beaum., ch. LXI, p. 309. (M.)
    _____________